Belote de comptoir

Ce jeu rapide et subtil n'a que peu de rapports avec la belote classique.

Le donneur est tiré au sort la première fois. Les donnes suivantes sont servies par le gagnant du coup précédent.

Il distribue à son gré d'une à cinq cartes à chacun des deux, trois ou quatre joueurs, toujours dans le sens inverse des aiguilles d'une montre. Il n'y a ni retourne ni second service de cartes. La valeur attribuée à chacune des cartes est la même qu'à la belote. Chaque joueur, au vu de ses cartes, annonce le nombre de points qu'il compte réaliser dans les levées qu'il envisage de remporter. Chacun des joueurs peut surenchérir en annonçant un nombre de points supérieurs au précédent.

La dernière enchère suivie d'autant de "Passe" qu'il reste de joueurs est le contrat que son auteur doit alors réaliser.

C'est le joueur qui a emporté l'enchère qui entame le premier.

La première carte qu'il joue détermine la couleur d'atout.

Le jeu se déroule alors comme à la belote simple. Il n'y a ni annonces ni capot ni "10 de der". Une fois toutes les cartes jouées, le preneur compte les points contenus dans ses levées. S'il a égalisé ou dépassé son enchère, il marque un point; dans le cas contraire, chacun des adversaires marque un point. La partie se joue en 6 points.

La richesse de ce jeu réside essentiellement dans la psychologie dont les joueurs peuvent faire montre durant les enchères.

Il s'agit évidemment de pousser l'adversaire à demander un contrat irréalisable tout en évitant de se retrouver dans cette situation.