Règles de la crapette

La crapette a des origines imprécises. Il tient à la fois du jeu de cartes et de la réussite. Ses règles sont simples et rigoureuses mais leur application exige une grande attention.

La crapette est un jeu de cartes qui se joue surtout à deux, mais aussi à trois ou quatre joueurs. À deux, on se sert de deux jeux de 52 cartes, un pour chaque joueur. Chaque joueur mêle et coupe le jeu de son adversaire, cela, afin de s'assurer du complet mélange du jeu adverse, afin que les cartes, autant que possible, ne se suivent pas de même couleur et de valeur contigüe.

Les jeux mêlés et coupés, chaque joueur fait devant lui un paquet de treize cartes retournées sur le tapis, dont ils montrent seulement la dernière, c'est le paquet de la crapette. Celui qui a sur la crapette la carte la plus faible commencera à jouer.

Le paquet de crapette fait, chaque joueur forme, au-dessus de ce paquet, une colonne composée des quatre premières cartes, prises sur le restant du jeu, tournées du côté recto (de la figure). Nous avons dit que le partenaire, qui avait la plus faible carte sur la crapette, commençait à jouer, mais si les deux cartes sont semblables, celui qui aura commencé la colonne par une carte plus faible que la première de son adversaire, commencera. Si encore cette carte était semblable, ce serait à la seconde plus faible, ainsi de suite.

Pour gagner à la crapette, il faut placer, sur le jeu, toutes ses cartes. D’abord celles que l'on a à la crapette, puis celles que l'on a au talon. Pour cela, sur les huit cartes qui sont en colonnes, on met l'une sur l'autre les cartes de même couleur et dont la valeur va en diminuant. Ainsi sur un roi de carreau, on met la dame de carreau, sur cette dernière, le valet de carreau, etc. sur un dix de pique, le neuf de pique, puis le huit, etc.

Pour les as, on les met au milieu, entre les deux colonnes et l'on y place dessus les cartes de même couleur, mais dans l'ordre ascendant. Ainsi sur l'as de cœur, on place le deux de cœur, puis le trois, le quatre, etc. Sitôt qu'une place est libre, des huit places des colonnes, on y pose la première carte de la crapette, à moins qu'on ne puisse la placer sur une des cartes qui sont déjà sur le tapis, dans l'ordre descendant sur les cartes des colonnes, et ascendant sur les as du milieu.

On peut aussi mettre les cartes de la crapette sur la carte visible de la crapette de son adversaire, si cette carte est de même couleur et immédiatement supérieure ou inférieure. Par exemple, si l'adversaire a le valet de cœur sur la crapette et que votre carte soit la dame ou le dix de cœur, vous pouvez la mettre sur le valet de votre partenaire.

On peut également mettre sur la crapette de son adversaire, ou sur la carte retournée de son talon, les cartes des colonnes si elles sont immédiatement supérieures ou inférieures à celles de l’adversaire.

Seules, les cartes qui sont sur les as du milieu ne peuvent être déplacées. Elles doivent y rester jusqu’à ce que les paquets soient complets.

Ensuite on retourne la carte suivante de la crapette que l'on cherche à placer de même. Si on ne le peut, on retourne la première du talon que l'on place aussi sur le jeu, si on le peut, sinon on la place on entre le paquet du talon et le paquet de la crapette, lu côté recto.

L'adversaire à son tour fait alors de même et cherche à placer ses cartes de crapette, puis celles de talon. Lorsque les deux joueurs ont joué chacun leur premier coup, ils ont devant eux trois paquets, dont deux ont des cartes visibles, la crapette et la retourne du talon, et un troisième paquet dont les cartes sont toutes à l'envers, le talon.

Le premier reprend en cherchant à placer ses cartes, premièrement de la crapette, puis les découvertes du talon, ensuite en tournant une nouvelle du talon qu'il ne place sur le deuxième paquet, que s'il ne peut la placer sur le jeu ou sur les paquets de son adversaire. S'il la pose, il en tourne une nouvelle du talon et ainsi de suite jusqu'à ce qu'il ne puisse placer cette carte.

Les cartes, avons-nous dit, peuvent être placées sur les cases vides des colonnes où l'on a fait un vide, ou sur les as du milieu, ou sur les cartes visibles de l'adversaire.

Par exemple, une des cartes de colonne est un dix de pique, une autre le huit de pique. Si l'on retourne le neuf de pique, on le place sur le dix, le huit par-dessus, ce qui fait que l'on a une place vide. Le jeu continue ainsi, les deux adversaires jouant à tour de rôle, jusqu'à ce que l'un d'eux ait épuisé toutes ses cartes, alors il a gagné.

Celui qui finit le premier la crapette marque dix points, le second ne marque rien, et toutes les fois que l'on parvient à finir l'un des paquets de cartes placées sur les as, c'est-à-dire à y placer le roi, on enlève ce paquet en disant je fais une plie et l'on marque trois points.

Lorsque l'un des joueurs a fini de placer toutes ses cartes, il a gagné. L’autre joueur compte les cartes qui lui restent et le premier marque autant de points que son adversaire a de fois deux cartes.

S'il a vingt-huit cartes, il marque quatorze points. La différence des points est payée à celui qui en a le plus, par celui qui en a le moins.

La valeur des points a été fixée d'avance.

Ci-après, nous avons fait deux tableaux, indiquant le jeu au moment où commence le premier coup, et à un autre moment de la partie.

Joueur A
Crapette de A : 9 ♥
Talon de A
Colone
de
A
4e : R ♦
1re : 10 ♥
Colone
de
B
3e : 1 ♠
2e : V ♦
2e : 9 ♣
3e : 6 ♠
1re : D ♣
4e : 2 ♣
Talon de B
Crapette de B : R ♣
Joueur B

C'est au joueur A à jouer en premier puisqu'il a la plus faible carte en crapette. Il place l'as de pique au milieu, la dame de trèfle sur le roi de la crapette du joueur B, puis le neuf de cœur de la crapette sur le dix de cœur de B. II tourne la carte suivante de la crapette qui est le dix de trèfle qu'il met à la place occupée auparavant par la dame de trèfle, tourne la carte suivante qui est le dix de carreau, qu'il place sur le valet de carreau, puis le trois de carreau de B qu'il met à la place occupée par l'as de pique, retourne encore une autre carte de la crapette qui est le huit de pique qu'il ne peut placer et qu'il laisse en vue sur la crapette. Il tourne alors la première carte du talon qui est le huit de trèfle qu'il ne peut placer et qu'il met à découvert entre le paquet de la crapette et le talon.

Au second partenaire à jouer. Il ne peut placer la dame de trèfle de la crapette, tourne la première carte de son talon qui est le deux de cœur et ne pouvant non plus le placer, le met à découvert entre la crapette et le talon.

Le tour de jouer revient au joueur A, le tour continue ainsi.

Joueur A
Crapette de A : 5 ♣ / Carte retournée du talon : 2 ♥
6 ♠
2 ♣
1 ♣
D ♥
5 ♥
9 ♥
D ♣ >> 7 ♣
R ♣ >> 4 ♣
1 ♠
10 ♠
V ♦
9 ♠
9 ♦
2 ♦
R ♥
Crapette de B : V ♠ / Carte retournée du talon : 7 ♥
Joueur B

Prenons le deuxième tableau. Nous y voyons que le joueur A a fini son coup par une tourne du cinq de trèfle qu'il ne peut placer. Alors le joueur B va, profiter de cette retourne du cinq de trèfle, pour le surcharger des deux paquets de trèfle qui sont sur les colonnes. Le premier commençant par le roi de trèfle et finissant par le 4 de trèfle, le deuxième commençant par la dame et finissant par le sept de trèfle. Il mettra d'abord sur le 5 de trèfle de son adversaire le 4, premier paquet, puis le 5, le 6, le 7 et le 8 du même paquet. Ensuite du deuxième paquet, le 7, le 8, le 9 et le 10, toujours en continuant, du premier paquet, le 9, le 10, le valet et la dame, du deuxième paquet, le valet, la dame et enfin du premier paquet le roi de trèfle. Il aura donc fait deux cases vides et surchargé son adversaire qui aura besoin de deux cases vides en même temps pour pouvoir caser tout ce qui vient de lui être donné.

Faisons maintenant le compte du joueur qui a gagné, c'est-à-dire qui est parvenu à se débarrasser de toutes ses cartes. Si c'est lui qui a fait le premier sa crapette, il a marqué dix points. S’il a relevé trois paquets de cartes, cela lui aura fait neuf points de plus, et enfin s'il reste vingt-six cartes à l'adversaire, il aura encore marqué 13 le total de sa marque est : 10 + 9 + 13 = 32 points.

Le joueur adverse n'a fait pendant ce temps que deux levées de deux paquets, cela lui fait six points. Il devra donc au gagnant 32 - 6 = 26 points qui seront payés suivant la valeur convenue du point.

Nous avons dit dans le courant du jeu qu'il fallait commencer par se débarrasser des cartes de la crapette, c'est la règle, mais une règle qui n'est pas absolue. Ainsi, si l'on a sur la crapette un valet de carreau, et dessous visible aussi une dame de carreau et qu'il n'y ait qu'une case vide sur le jeu, si l'on mettait ce valet de carreau, le coup suivant l'adversaire remettrait ce valet sur la dame. On aurait dans ce cas, joué pour rien.

On place alors la première carte visible du talon, parce que, si le même cas se produisait pour ce paquet, si par exemple un valet de carreau se trouvait sur une dame de carreau visible, on peut utilement placer le valet de carreau à la place libre, parce que la carte suivante que l'on tourne du talon, couvrira la dame de carreau et ne permettra plus à l'adversaire de remettre le valet sur votre dame.

À trois ou quatre joueurs les règles sont les mêmes. Il faut seulement un jeu de 52 cartes par joueur. Chaque joueur qui finit sa crapette marque dix points, le dernier ne marque rien et paie les dix points de crapette aux autres joueurs.

C'est celui qui ne finit pas de placer ses cartes qui paie, à chacun des autres joueurs, un point par chaque deux cartes qui lui restent, et trois points par paquets de levées.