Le fan-tan

Le fan-tan, aussi connu sous les noms de Domino, Parlement, Sevens ou encore Stops, est un jeu de carte facile à jouer et où l'action est très rapide. Il se joue 2 à 6 joueurs (de préférence, 3 à 6) avec un jeu de 52 cartes.

Règles du fan-tan

Le but du fan-tan est d'être le premier à se débarrasser de toutes ses cartes.

Ordre de valeur des cartes et points qu'elles représentent

La hiérarchie des cartes suit leur valeur nominale, du roi (la plus haute) à l'as (la plus basse).

Désignation du donneur et genre de donne

Si les joueurs sont au nombre de trois, cinq ou six, on retire du paquet une ou plusieurs cartes de la même couleur afin que tous les joueurs reçoivent le même nombre de cartes. Par exemple, s'il y a trois joueurs, on retire un as. S'il y a cinq joueurs, l'as et le roi. S'il y a six joueurs, l'as, le deux, le roi et la dame. Les cartes sont ensuite mêlées et coupées. Le joueur qui, en coupant, tombe sur la carte la plus basse gagne la donne.

Le donneur distribue les cartes une à une, en commençant par son voisin de gauche.

Manière de jouer au fan-tan

Les joueurs se défont d'une carte à chaque tour. Les cartes jouées sont placées en 12 piles qui forment quatre rangées horizontales et trois colonnes verticales. Les rangées horizontales constituent des séquences. Les sept, qui servent à ouvrir le jeu, forment la colonne du centre.

Le voisin de gauche du donneur amorce le jeu en déposant un sept, s'il en a. Autrement, il passe son tour et c'est à son voisin de gauche de jouer, et ainsi de suite jusqu'à ce qu'un joueur dépose un sept sur la table. Les joueurs peuvent alors soit déposer d'autres sept au-dessous du premier, soit constituer des séquences en ajoutant des cartes à droite (si elles sont plus fortes) ou à gauche (si elles sont plus faibles) des sept qui se trouvent sur la table. Tout joueur qui peut placer une carte doit la jouer. Peu à peu les cartes trouvent ainsi leur place selon l'ordre de leur valeur nominale, pour chacune des couleurs. La disposition des couleurs dépend simplement de l'ordre dans lequel les sept sont apparus et varie donc d'une partie à l'autre.

Le premier joueur qui s'est débarrassé de toutes ses cartes gagne la partie. On peut aussi adopter un système de points. En ce cas, à la fin de chaque tour, le gagnant marque 1 point pour chaque carte que ses adversaires ont en main lorsque le jeu s'arrête. On fixe un objectif, par exemple 50 points, et le premier joueur qui l'atteint est le gagnant.

Enfin, on peut également jouer avec des jetons. Chaque fois qu'un joueur ne peut pas placer de carte, il doit verser un jeton dans le pot. A la fin du tour, le gagnant ramasse le pot et les autres joueurs lui versent en plus autant de jetons qu'il leur reste de cartes en main.

Variante

Au fan-tan à deux, les mêmes règles s'appliquent, mais le donneur sert une troisième main qu'il place en pile, face cachée, sur la table. Lorsqu'un joueur ne peut pas placer de carte, au lieu de passer son tour, il tire les cartes de la troisième main, une à une, jusqu'à ce qu'il trouve une carte qu'il peut jouer.